VIET NAM infos
 
         
  Site en cours de rénovation... - Dernière mise à jour du site : samedi 11 mai 2002  
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - culture/société

VIET NAM infos numéro 10 - 15 janvier 2002


Drogue


Les autorités vietnamiennes ont découvert cette année 11.489 affaires de drogues, soit une hausse de 24%. 55 personnes ont été condamnées à mort, et 59 condamnées à vie pour trafic de drogue en 2001. En comparant avec les chiffres de 2000, 85 condamnés à mort, on remarque une réduction (relative) des peines capitales. Cette réduction fait suite à un amendement récent : désormais, toute personne trouvée en possession de 300 g d'héroïne est passible de la peine de mort contre 100 g auparavant.

Phnom Penh, le grand nettoyage. Fin novembre, les autorités cambodgiennes ont décidé de fermer les bars, boîtes de nuit, discothèques etc.. 60.000 jeunes prostituées vietnamiennes sont ainsi chassées du Cambodge. La plupart de ces jeunes filles sont originaires du Sud-Ouest du Viêt-Nam. L'UNICEF a indiqué qu'au cours de l'année 2001, 450 enfants de moins de 15 ans avaient été envoyés se prostituer au Cambodge.

Accidents de la route : 10.548 personnes ont été tuées dans les accidents de la route l'an dernier au Viêt-Nam. Ce chiffre est en hausse de 33% par rapport à l'année dernière. Les violations du code de la route sont à l'origine de 80% des accidents. La plupart des accidents se produisent à Ha-Nôi et à Ho-Chi-Minh Ville. Plus de 50% des conducteurs de motocyclettes roulent sans permis de conduire. Rappelons que le réseau routier du Viêt-Nam est extrêmement dégradé et les autocars sont vétustes et surchargés.

42 pagodes illégales détruites. Autour de la " pagode des Parfums " (Chùa Huong), haut lieu de tourisme, s'élevèrent depuis quelques années une multitude de lieux de culte et de visite. Les autorités ont fait détruire 42 pagodes considérées comme "illégales" à la fin du mois de décembre. L'opération n'a duré que 5 jours et on ne connaît pas la liste exacte de ces "pagodes".

Viols d'enfants en augmentation.


Au cours des quatre dernières années, 3500 cas de viols d'enfants ont été jugés. En 1998 et 2000 le nombre de cas de viols d'enfants jugés a été doublé. Le nombre de mineurs vagabonds officiellement recensés ("bui doi", poussières de vie) passent de 21.000 en 2000 à 22.500 en 2001. La prostitution infantile touche 18,4% des prostitués recensés.

Une troupe composée de 28 artistes vietnamiens fait une tournée du 9 au 15 janvier en France. Son programme a pour thème "Viêt-Nam, la destination la plus sécuritaire et la plus amicale" lancé par le Département général du Tourisme du Viêt-Nam 


Une très bonne nouvelle


D'après l'organisme de contrôle de corruption de Hô-Chi-Minh-Ville, les autorités ont traité 47 cas de corruption qui étaient à l'origine d' une "perte" de 7 millions de dollars. Quand on sait que des affaires de corruption courent les rues, que l'affaire "Trân Tân Tài" concernant la banque sino-vietnamienne dépasse largement les 80 millions de dollars de détournement, que des industriels, occidentaux ou non, doivent aller à Bangkok avec des valises de billets verts pour garnir les comptes des dirigeants communistes vietnamiens dans l'espoir de faire pencher la balance des décisions en leur faveur, alors…alors les 7 millions officiellement annoncés sont décidément une très bonne nouvelle pour ceux qui veulent bien y croire.

On annonce aussi 28,4 millions de dollars de perte pour l'Etat à cause de la corruption dans l'ensemble du pays en 2001. Et c'est encore une très, très bonne nouvelle…


Emulation patriotique 


Le mardi 8 janvier s'est réunie à Ha-Nôi une conférence du Comité d'union des catholiques (sous contrôle du PCV). D'après l'Agence d'information officielle AVI "En 2001, l'édification d'une vie nouvelle dans la communauté des catholiques a été déployée tant en profondeur qu'en largeur"(?!). Nous invitons nos lecteurs à relire Viêt-Nam infos 9 (page 7: prêtres et commissaires)..


Vraie bonne nouvelle


Le vice-ministre de la Culture et de l'Information Phan Khac Hai a ordonné la saisie et la destruction de quatre livres dont Méditation et Aspiration du géophysicien Nguyên Thanh Giang et Mémoire à la queue leu-leu du général Trân Dô. Donc, grand succès et prix internationaux en vue pour ces deux auteurs ?


Liberté religieuse ? Voilà le marché de Noel !


Du jour au lendemain Noël est devenu une fête populaire (et commerciale) avec le "marché de Noël - cadeaux de Noël 2001" organisé à Ha-Nôi du 21/12/2001 au 2/1/2002 par la société Vinexpo. Les hôtels et compagnies de tourisme s'y sont mis (présentation de mode et amusements multiples) et les organisateurs du programme d'échange culturel Chine-Viêt-Nam ont profité de l'occasion pour présenter leurs spectacles au stade de Ha Nôi. Quelques esprits qui n'ont rien compris au réalisme socialiste peuvent se demander comment était le Noël du père Nguyên Van Ly. Nous avons la réponse : le père Ly a goûté le civet de Liberté religieuse à la sauce PCV (lire Viêt-Nam infos n.9 Actualité : Le chemin de croix du père Nguyên Van Ly).


L'affront fait au peuple vietnamien


par Michel Tauriac*


On a dû bien ricaner à Hanoï en septembre dernier, lorsque l'hebdomadaire vietnamien Công giao và Dân Tôc (" Catholicisme et nation "), basé à Hô-Chi-Minh-Ville, s'est vu décerner à Fribourg, devant 750 concurrents internationaux, la prestigieuse médaille d'or 2001 de l'Union catholique internationale de la presse (UCIP), une émanation du Vatican, avec cette mention du jury : " A fait son possible pour faire respecter la liberté d'opinion dans son pays. " Seule publication "religieuse " autorisée au Vietnam, ce journal, qui n'a de catholique que le nom, est l'organe du Comité d'union des catholiques patriotes, instrument du PC pour saper le catholicisme, le détruire… Hanoï a dû aussi ricaner tout son soûl quand, pour reconstituer l'identité de la diaspora vietnamienne (issue des boat people, dont 40 à 70 % ont disparu en mer), grâce à une aide de 250 000 dollars de la Fondation Rockefeller, l'université du Massachusetts a eu l'idée, l'année dernière, de demander à leurs anciens persécuteurs de lui envoyer quelques chercheurs de... Hanoï. Comme on a certainement ricané plus encore chez les apparatchiks en 1992 je le sais par l'intéressé lui-même , le jour où le docteur Nguyên Khac Viên a reçu de l'Académie française le Grand Prix de la francophonie (400 000 francs). Lui qui, directeur des éditions en langue étrangère de Hanoï, a passé sa vie à colporter la propagande communiste dans le monde, à falsifier l'histoire de son pays et à couvrir la France de vomissures ! De tout temps, apeurés à l'idée de passer pour des anticommunistes primaires ou, pire, des fascistes, les Occidentaux se sont toujours laissés prendre aux discours captieux du régime de Hanoï, jusqu'à refuser de croire à son caractère stalinien. Démissionnant devant la vérité et le devoir d'exigence, nos maîtres à penser n'ont jamais voulu voir de crimes que chez les adversaires " impérialistes ". 
Comment auraient-ils pu admettre hier que Hô Chi Minh, qualifié de "grand homme" et "d'illustre libérateur de son peuple" par l'Unesco, et plus tard ses émules ont été responsables au Vietnam d'un génocide plus meurtrier que celui que les Khmers rouges ont perpétré au Cambodge : plus de 2 millions de morts. Comment imagineraient-ils qu'aujourd'hui, au Vietnam, où, pense-t-on, le bonheur règne sans partage depuis que les Vietnamiens ont " conquis leur indépendance ", un prêtre pourrait accrocher un calicot à son clocher avec ces mots : " La liberté religieuse ou la mort ". 

* Michel Tauriac, écrivain, journaliste, auteur de Viêt Nam, le dossier noir du communisme, de 1945 à nos jours, Editions Plon. (vous pouvez trouver l'article de M.Tauriac -publié dans Le Figaro du 25 décembre 2001- dans son intégralité sur notre site Internet
www.vninfos.com/documentation /articles).

Pour percevoir la complexité des relations Chine-Viêt-Nam, nous invitons nos lecteurs à consulter sur notre site Internet une étude de Nguyên Thê Anh, historien, Attraction and Repulsion as the two Contrasting Aspects of the Relations between China and Vietnam
www.vninfos.com/documentation/histoire