VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves/dernières

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - culture/société

VIET NAM infos numéro 24 - 15 mai 2004

 

Injecter de la drogue pour détourner des chrétiens de leur foi  


De graves accusations ont été portées contre le gouvernement vietnamien dans une lettre envoyée le 10 janvier dernier au Centre pour la liberté religieuse, une subdivision de l'association des droits de l'homme bien connue, Freedom House, dont le siège est à Washington. La lettre (1) écrite par Zong Xiong Hang, un chrétien du village h'mong de Naling, dans le district de Sông Ma, province de Lai Chau, accuse les militaires vietnamiens d'avoir procédé à des injections de substance médicamenteuse sur les habitants du village pour les forcer à renier leur foi. L'auteur de la lettre affirme que, lui- même, été contraint par les militaires de subir une telle piqûre, le 17 janvier 2002. "Nous avons tous souffert de types de malaise que nous ne connaissions pas auparavant. Nous avons ressenti des douleurs à la poitrine, des maux de tête et une sorte d'engourdissement qui s'est emparé de nos jambes et de nos bras". Ces symptômes ne sont connus dans aucun des villages voisins de la paroisse chrétienne. Dans le commentaire qui accompagne la lettre dans le communiqué, il est dit qu'il "s'agit là d'une forme de torture scandaleuse, utilisée seulement par les plus sinistres régimes du monde". 

La lettre affirme encore que les chrétiens de Na Ling sont menacés de bannissement hors du village s'ils n'abandonnent pas leurs croyances religieuses. L'auteur de la lettre a lui-même subi cette peine pour avoir contribué à la formation de responsables religieux, avoir distribué de la littérature chrétienne et avoir refusé de dénoncer aux autorités civiles les autres membres de la communauté chrétienne. Selon la lettre, la police gouvernementale ne reconnaît comme chrétiens que les H'mongs qui se sont convertis au christianisme avant 1954, avant la fin de la domination française et l'avènement du pouvoir communiste. La population du village de Na Ling aurait envoyé de très nombreuses requêtes à l'administration locale pour être classée comme chrétienne, sans que celle-ci n'accède à ces demandes.

Cette lettre, selon le communiqué du Centre pour la liberté religieuse, vient confirmer un certain nombre de nouvelles reçues en 2003 dénonçant une série de persécutions déclenchées par le gouvernement sur la province de Lai Châu. En avril et décembre 2003, des militaires et des policiers ont été envoyés dans divers villages pour faire pression sur les habitants afin qu'ils signent des engagements à renier leur foi et à restaurer chez eux leurs anciens cultes. Dans une note en vietnamien qui est jointe à la lettre du chrétien h'mong, il est fait référence à des résolutions des autorités et du Parti communiste de Lang Son précisant la nature de ce culte ancestral, "non pas le culte de 'Dieu', mais le culte de Chau Fa". Cette religion h'mong traditionnelle inclut la croyance à un messie h'mong vivant et avait, un temps, suscité à cause de cela la méfiance des autorités. Cependant, aujourd'hui, elle est jugée moins dangereuse que le christianisme dont les autorités refusent toute nouvelle implantation en milieu h'mong.

(1) La lettre a été traduite dans un communiqué du "Centre pour la liberté religieuse" daté du 15 mars 2004
(Eglises d’Asie n.394 1er avril 2004)


Diên Biên Phu : assez de pompeuses exégèses


par Michel Tauriac



Michel Tauriac, journaliste et écrivain, auteur de plusieurs romans dont la toile de fond est un Viêt-Nam traditionnel et attachant, Jade, la Nuit du Têt, d’un livre réquisitoire contre le régime vietnamien actuel, Le livre noir du communisme vietnamien,Plon 2001, co-auteur, avec Philippe de Gaulle de de Gaulle, mon père , Plon 2003-2004, se livre, dans Débats et opinions du Figaro du jeudi 6 mai 2004, quelques réflexions personnelles et décapantes sur les commémorations de Diên Biên Phu. Nous avons le plaisir de présenter à nos lecteurs de larges extraits de ces colonnes du Figaro.

Je me souviens de notre colère noire sous l’Arc de Triomphe, en ce triste printemps de 1954, alors que, sur le champ de bataille de Diên Biên Phu, se levait peu à peu le soleil noir de la défaite. Et je me souviens du concert de huées et de sifflets que nous réservions, ce jour-là, à René Pléven, le président du Conseil de l’époque. Des journaux pliés en six que nous jetions à toute volée sur la tête de ce malheureux homme qui n’en pouvait mais. De ces journaux barrés de manchettes en lettres bâton, comme autant de coups de bâton sur la tête de cette République qui avait tout fait pour perdre la guerre en feignant de vouloir la gagner.

Le sort des armes tournait en notre défaveur. La garnison allait être submergée, mais nous nous accrochions à l’espoir avec la hargne du désespoir. Comme eux, là-bas, à « Béatrice », et à « Isabelle ». Au miracle. Intervention d’une aviation puissante, colonne fantôme prenant l’adversaire à revers…Non, impossible, on ne pouvait pas abandonner ces camarades dans leur trou, sous la trombe d’acier des canons chinois. Alors, sur l’air du défi, nous hurlions notre rage contre le pouvoir. Hurlions comme Roland Dorgelès en pareil endroit, après l’armistice de 1918, avec ces Poilus tout juste revenus de la grande tuerie : « Vive les morts !».


M. T.


Soutenez l’Association France-Viet-Nam d’Entraide (AFVE)

L’AFVE a pour but de venir en aide à ceux qui sont opprimés au Viêt-Nam à cause de leur engagement pour la liberté de pensée et d’expression, et à leur famille.

Membres fondateurs
Bui Tin / Bui Xuân Quang / Nguyên Quoc Nam / Nguyên Thi Thanh Vân / Nguyên Van Trân / Tôn That Long / Trinh Long Hai / Vo Nhân Tri / Vu Quoc Thuc.

Président : Bui Xuân Quang
Secrétaire générale : Nguyên Thi Thanh Vân
Trésorier : Trinh Long Hai
Contrôle de gestion : Vu Ngoc Bôi / Nguyên Ngoc Liêm

AFVE 240 rue de Tolbiac 75013 Paris
tél 01 45 89 58 32 / 
fax 01 45 65 39 63
e mail : AFVE@ifrance.com