VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves/dernières

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - économie/politique

VIET NAM infos numéro 16 - 15 janvier 2003

Résultats Officiel



Officiellement, le Viêt-Nam a atteint plusieurs de ses objectifs en 2002. Son économie a progressé de 7% contre 6,7% en 2001 et 5,5% en 1997, année de la crise asiatique. La production agricole a progressé de 5% malgré des problèmes d'inondation. La production industrielle a progressé de 14,4% alors que l'inflation a progressé seulement de 4%. Le nombre de touristes a progressé de 12,8% pour atteindre 2,63 millions l'année dernière. Après l'attaque de Bali en septembre 2002, le nombre de visiteurs a augmenté de 25%. En 2002, avec le traité de commerce bilatéral avec les Etats-Unis, l'échange commercial entre les deux pays a augmenté de 60% pour atteindre 2,5 milliards de dollars. Le déficit commercial reste important, 2,7 milliards de dollars, reconnaissent les officiels.
Depuis la levée de l'embargo américain en 1994, de nombreuses compagnies étrangères se sont précipitées au Viêt-Nam mais elles sont vite déçues et abandonnent au bout de quelques années. 

Le gouvernement vietnamien déclare vouloir investir 100 millions de dollars dans l'industrie des logiciels. Pour l'instant,on peut trouver sur les trottoirs de Ho Chi Minh-Ville et de Ha Nôi les DVD de Harry Potter 2, ou Un Américain bien tranquille, quelques jours après leur sortie en salles. Pour un dollar.

Les tarifs de télécommunication du Viêt-Nam sont actuellement les plus élevés du monde. M. Dô Trung Ta, ministre des postes et télécommunications a annoncé début janvier que ces tarifs seront fortement baissés à partir du 1er avril. Les postes et télécommunications du Viêt-Nam vont investir 37 millions de dollars cette année dans le marché du téléphone portable. Les VNPT visent une multiplication par quatre du marché en trois ans. 1,7 million de téléphones portables fonctionnent actuellement au Viêt-Nam pour une population de 80 millions.

La vente des véhicules automobiles a augmenté de 37% l'année dernière, selon le Vietnam Automobile Manufacturers Asso-ciation (VAMA) qui regroupe 11 compagnies étrangères d'inves-tissement. Les 11 compagnies ont vendu 26 878 unités en 2002 contre 19 559 unités l'année précédente. Mercedes-Benz qui a monté ses opérations de joint-venture depuis 1995 annonce que ses ventes ont augmenté de plus de 40%, à 2600 unités


Protectionnisme contre fausse économie de marché


Le ministère du Commerce américain menace de ne pas donner son accord pour l'importation aux Etats-Unis de poissons-chats (ca trà) pour raison de dumping. La décision finale sera donnée en avril. Le Viêt-Nam accuse les Etats-Unis de protectionnisme. En novembre 2002, des responsables américains déclarent que le Viêt-Nam ne respecte pas les règles de l'économie de marché et pratique le dumping.


Investisseurs : la fuite

Les investissements étrangers au Viêt-Nam plongent de 41,1% en 2002. Par contre, le nombre de chefs asiatiques dans des projets d'investissement augmente de 32,4%.

Selon l'Office général des statistiques, jusqu 'au 20 décem-bre 2002, il y avait 669 projets pour un montant total de 1,33 milliard de dollars. Le premier investisseur est la Corée du Sud avec 247,81 millions de dollars pour 137 projets, tout juste derrière vient Taiwan avec 246,98 millions de dollars pour 173 projets, Hong Kong est troisième avec 142,79 millions de dollars avec 53 projets. Les Etats-Unis, cinquième pour 138,9 millions de dollars pour 32 projets. Le Japon, qui est le donateur le plus important, n'arrive qu'à la cinquième place avec 89,9 millions de dollars et 24 projets.

La Banque mondiale et autres institutions financières interna-tionales disent que le Viêt-Nam devrait ouvrir les secteurs protégés comme l'industrie et la télécommunication s'il veut réellement améliorer la qualité et la quantité des investissements étrangers.

Lors de sa visite au Viêt-Nam au début de janvier le Ministre des Finances japonais Masajuro Shiokawa n'a pas manqué l'occasion de signaler que malgré l'énorme potentiel que possède le Viêt-Nam, la politique et les règles concernant les investissements manquent totalement de transparence.

Raymond Burghardt, ambassadeur des Etats-Unis a déclaré lors d'un point-presse que, selon lui, l'ouverture du Viêt-Nam à l'économie de marché et son intégration dans l'économie mondiale nécessitent que le pays renforce le dialogue social.


Paradis des touristes


En augmentation de 12,8 %, 2,63 millions de touristes étrangers ont visité le Viêt-Nam en 2002. Les Chinois arrivent en tête avec 663.568 visiteurs, en augmentation de 7,1%. Le Japon est deuxième avec 257 668 visiteurs et une augmentation de 36,4%. Les Etats-Unis occupent la troisième place avec 235 936 visiteurs et une augmentation de 12,8%. Taiwan est quatrième avec une augmentation de 5,7% à 192 136. La France arrive en cinquième position avec 192 032 visiteurs et une croissance de 11,9 %. La Suisse et la Russie sont les deux seuls pays dont le nombre de visiteurs a baissé, respectivement de 2,8% et 4,0%. Ces 2,63 millions de touristes ont injecté 1,6 milliard de dollars dans l'économie vietnamienne. L'année dernière, le gouvernement vietnamien a donné une enveloppe de 24 millions de dollars à l'industrie du tourisme et prévoit 29 millions pour cette année. Les officiels vietnamiens reconnaissent que cette explosion de l'industrie du tourisme vietnamien est due à la réputation de sécurité du Viêt-Nam par rapport au terrorisme et aux attaques terroristes à Bali à la fin de l'année dernière. Signalons que la Thaïlande espère plus de 10,7 millions de visiteurs pour 2003.


Les bons comptes 


Début janvier, PétroVietnam annonce qu' il a totalement remboursé Zarubezneft après que la compagnie russe eut décidé de se retirer du projet de construction de la première raffinerie du Viêt-Nam. Selon le président de la compagnie russe cette somme se monterait aux alentours de 230 millions de dollars.
En 1995, Total a refusé de s'impliquer dans ce projet de construction de raffinerie, trouvant qu' il était absurde de construire une telle raffinerie à Da Nang, loin des centres de consommations que sont Ha Nôi et Ho Chi Minh-ville.


Euro


Un an après sa mise en circulation, l'euro n'arrive toujours pas à s'imposer comme monnaie d'échange au Viêt-Nam. Le dollar semble être difficilement détrôné à cause de l'habitude de l'utilisation, du symbole du dollar, et de la faiblesse de l'euro dans son utilisation commerciale en Asie. Les commerçants vietnamiens continuent à utiliser le dollar comme monnaie parallèle. Seuls des gamins tentent d'échanger un ou deux euros, parfois, ils se retournent vers les touristes pour tenter de récupérer des dong, ou des dollars.


Vaut-il mieux être sourd ?


La situation des droits de l'Homme a continué de se détériorer au Viêt-Nam, selon l'organisation Human 
Rights Watch (HRW, basé à New York) qui dénonce dans son rapport 2002 la répression à l'encontre des dissidents et des minorités, ainsi que les détentions arbitraires. HRW insiste sur la répression des minorités religieuses et ethniques et l'interdiction des manifestations. "Le rapport de l'organisation HRW est une grossière calomnie, nous le rejetons fermement", a indiqué Phan Thuy Thanh, porte-parole des Affaires étrangères. "Chaque nation a sa loi" a-t-elle précisé. "Les Vietnamiens bénéficient des droits fondamentaux, le droit de vivre dans l'indépendance et la liberté, le droit au développement, la liberté d'expression et de la presse", a conclu la porte-parole.


.Dominique Perben


Le ministre français de la Justice Dominique Perben est arrivé à Ha Nôi vendredi 17 janvier pour une visite officielle consacrée à la coopération judiciaire entre les deux pays. Le lundi 20 janvier, le Garde des Sceaux a célébré le dixième anniversaire de la Maison du Droit franco-vietnamienne à Ha Nôi.




Liste des personnes détenues en prison ou en résidence surveillée.

En prison :

Nguyen Dinh Huy
, président du Mouvement pour l'Union nationale et la Démocratie au Viêt-Nam.
Nguyên Van Ly, prêtre catholique.
Pham Hong Son, scientifique
Lê Chi Quang, juriste
Nguyên Vu Binh, journaliste 
Nguyên Khac Toan, scientifique
Pham Que Duong, historien, ancien colonel de l'armée.
Trân Khuê, professeur de lettres classiques.
………………………………………..

En résidence surveillée :

Thich Huyen Quang, moine bouddhiste, président de l'Eglise Bouddhique Unifiée du Viet-Nam, 
Thich Quang Do, moine bouddhiste, secrétaire général du Centre de propagation de la foi.
Le Quang Liem, dirigeant Hoa Hao 
Ha Si phu, scientifique
Bui Minh Quoc, poète 
…………………………………………..