VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - économie/politique

VIET NAM infos numéro 4 - 21 janvier 2001

Des précautions bien utiles ?

Face à la menace chinoise le Viêt-Nam augmente sa puissance militaire. Lors du 56e anniversaire de la création de l'armée populaire du Viêt-Nam en décembre dernier, les militaires ont confirmé l'augmentation de la force maritime vietnamienne. Le budget annuel de l'armée vietnamienne est le plus important des pays de l'ASEAN, s'élevant de 1 milliard de dollars en 1992 à environ 2 milliards en 1997, soit une augmentation de 26 % par an. Les experts reconnaissent que cette constante augmentation des dépenses militaires vietnamiennes trouve sa source dans le conflit millénaire avec la Chine.

Les dirigeants de Ha Noi et les forces hostiles

Suite aux dissidences clairement déclarées et aux différentes manifestations populaires de ces dernières années, le président, M. Trân Duc Luong, réaffirmait lors du dernier Congrès des forces de sécurité : "Les forces hostiles n'ont toujours pas abandonné leurs plans de destruction de notre révolution". Les "forces hostiles" évoquées par Ha Nôi désignent toute personne ou organisation susceptibles de remettre en cause le régime communiste, et plus spécifiquement les "Vietnamiens d'Outre-Mer". L'ouverture du pays a, en effet, généré des tensions internes inattendues dans le parti communiste et fragilisé le pouvoir monopolistique du PCV.

FUTURS ACCORDS SINO-VIETNAMIENS. Du 25 au 29 décembre dernier, M. Trân Duc Luong, président, s'est rendu en Chine pour signer une série d'accords de coopération avec la Chine pour le 21e siècle. Ces accords comprennent des ententes sur la frontière et la pêche au Nord du Viêt-Nam, sur l'utilisation de l'énergie atomique "à des fins pacifiques" et sur la coopération entre les organes de presse des deux pays.

En novembre 2000, tracts anticommunistes sur Ho Chi Minh-Ville

Quelques jours avant l'arrivée du président américain au Viêt-Nam, Ly Tông, américain d'origine vietnamienne, ancien pilote de l'ancienne armée sud-vietnamienne a renouvelé une opération de largage de tracts appelant au soulèvement de la population, sur Ho Chi Minh-Ville. De retour en Thailande dans un petit avion détourné, le pilote fut arrêté par les autorités thailandaises. Il devrait être jugé sur place avant de pouvoir être extradé aux Etats-Unis. Quelques jours avant cette opération, Ly Tông a lâché des tracts sur Cuba au grand bonheur des opposants à la dictature de Fidel Castro. Rappelons qu'en 1992, Ly Tông avait mené la même opération sur l'ancienne capitale sud-vietnamienne, mais s'était fait prendre au Viêt-Nam où il purgea six années de prison.

Aide de la banque de développement asiatique

LA BDA A PRÉVU D'AIDER LE Viêt-Nam à hauteur de 58,5 millions de dollars pour la reconstruction des infrastructures endommagées par les inondations de ces dernières années. Cette aide servira également à remettre sur pied les écoles, les hôpitaux, les routes et ponts du delta du Mékong.

Exportation de pétrole brut

Le Viêt-Nam a exporté 15,5 millions de tonnes de pétrole brut durant l'année 2000, soit une augmentation de 104% par rapport à l'année précédente. Les pays importateurs les plus importants sont le Japon (30%), les Etats-Unis (22%), Singapour (20%), Chine (8%), l'Angleterre (8%) et la Hollande (8%).

INVESTIR DANS L'INFORMATIQUE. A ce jour, 22 projets d'investissement étranger ont été retenus dans l'informatique. Ce domaine qui a, en apparence, le vent en poupe au Viêt-Nam représente 1,8 % de l'ensemble des investissements étrangers avec un capital estimé à 28 millions de dollars pour chacun de ces projets. Sur 22 projets, 14 relèvent de joint-ventures, totalisant 61 % de l'ensemble de l'investissement et les autres projets sont à 100 % à capital étranger. Ces chiffres importants ne doivent pas cacher le fait que ces dernières années, l'investissement dans l'informatique a plutôt diminué et que les réalisations restent encore très modestes. Ainsi en 1999, aucun projet ne fut mis en route.

Un artisanat destructeur

UN ARTISANAT EXPORTÉ MAIS DESTRUCTEUR. En l'an 2000, l'artisanat vietnamien a exporté pour 250 millions de dollars (soit une augmentation de 50 millions par rapport à l'année précédente), plaçant cette production dans les dix premières du pays. Cette réussite connaît aussi son revers : la destruction massive des forêts, pillées pour le bois précieux qu'elles recèlent. Le mobilier vietnamien commence à trouver son marché en Europe et en Asie du Sud-Est, où le Viêt-Nam pourrait bientôt devenir le troisième fournisseur de bois après la Chine et l'Indonésie. Cette augmentation de la déforestation laisse également présager de sérieux problèmes d'écologie.

EXPORTATION DE MAIN-D'OEUVRE. Selon les estimations les plus récentes, le Viêt-Nam exporte actuellement 30 000 travailleurs à l'étranger. Les plus grands marchés recruteurs sont les pays voisins (Corée du Sud, Japon, Taïwan), puis les pays du Moyen-Orient (Irak, Koweit). Ces employés, malgré de rudes conditions de travail, touchent un salaire plus élevé qu'au pays et organisent des commerces illicites (contrebande, revente). A Taiwan, des ouvriers vietnamiens ont été renvoyés pour cause de sous-qualification et de formation incomplète. Des travailleurs parfois livrés aux patrons sans scrupules doivent parfois vivre des situations tragiques, comme à Samoa (société sud-coréenne Daewoosa). En l'an 2000, les sommes reversées par ces travailleurs expatriés se montaient à 1,25 milliard de dollars.

LE PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL (PAM) se retire du Viêt-Nam après 25 ans, estimant que "le Viêt-Nam a désormais les moyens de nourrir sa population. En 25 ans, le PAM a injecté 500 millions de dollars dans 27 opérations d'urgence et de nombreux projets de développement. Même si la pauvreté et le taux d'enfants malnutris ont baissé depuis 1975, la situation reste alarmante dans certaines localités oubliées. A la situation de pénurie générale des années 1980, succède un énorme clivage entre riches et pauvres.

AIDE DE 2,4 MILLIARDS. Les pays donateurs vont fournir au Viêt-Nam une aide de 2,4 milliards de dollars pour lutter contre la pauvreté et engager des réformes économiques et structurelles. Jusque-là, le Japon, principal donateur, a décidé de réduire sa participation à cause de la lenteur des réformes et de l'opacité de la répartition de cette aide. Phan Van Khai, le premier ministre, a reproché indirectement au Japon d'être "indifférent aux pays pauvres" comme le Viêt-Nam! Prolétaires de tous les pays du monde, unissons-nous!

120 000 EXEMPLAIRES DE TUOI TRE (HCM-VILLE) EDITION DU TET TAN TY ont été retirés de la vente pour être "rectifiés". Motif : les éditeurs ont eu la "téméraire" idée de faire un sondage pour connaître l'opinion des jeunes (de 15 à 28 ans) de l'an 2001 sur ce qu'ils pensent des "idoles". Le culte des idoles est rejeté par 43% des réponses. Sur 57% de l'ensemble des réponses, voici les résultats : Bill Gates : 89,5%; Ho Chi Minh : 39%; Vo Nguyen Giap : 35%; Hilary Clinton et Phan Van Khai : 3%; Tran Duc Luong, chef d'Etat, Le Kha Phieu, chef du Parti, et Nông Duc Manh, président de l'Assemblée : 0%! A suivre donc.