VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves/dernières

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos numéro 28 - 15 mars 2005

 

De merveilleuses occasions.



Tsunami. On a donné des chiffres de dons, pays par pays. Une information. Mais pas tout à fait la réalité. Le monde est organisé de telle sorte que chaque gouvernement est le porte-parole de son pays, donc, de son peuple. Mais quand cela devient très grave, quand la catastrophe dépasse la mémoire d’homme, les peuples n’ont plus besoin de gouvernants. La générosité des Français, ce n’est pas une affaire de gouvernement. Nous la voyons tous les jours autour de nous. Nous voyons à la télévision des jeunes Français s’engager pour aller aider les peuples en détresse. Ils ne sont pas un, deux, mais des dizaines, des centaines.

Oui, Condoleezza Rice, cette catastrophe frappant les rivages de l’Océan indien est une merveilleuse occasion. Une merveilleuse occasion pour que les uns et les autres s’aperçoivent de la réalité brutale : nous devons tous partager ces mêmes terres et ces mêmes eaux. Tous sur le même bateau. Et l’Amérique ne joue pas toujours le rôle des tuniques bleues protégeant femmes et enfants des massacres perpétrés par des Indiens. Cette fois-ci les tsunamis ont ravagé des terres de pauvres et des plages de vacances pour touristes. Mais par le passé, la nature n’a pas épargné l’Europe dans sa colère, et dans le futur, elle n’a pas encore désigné ses victimes. Alors, revenons sur terre.

C’est révoltant de voir les gouvernements chercher à se mettre sur le devant de la scène dans les actions humanitaires, mais à quoi bon s’offusquer, puisque les gouvernements remplissent leur rôle. Révoltant aussi de voir des intellectuels critiquer la présence de l’armée américaine et leur soutien sur les lieux de désastre. C’est aussi leur rôle ? Mais c’est surtout inquiétant de savoir que celle qui décide de la diplomatie de la première puissance de la planète soit si crûment maladroite avec sa «merveilleuse occasion de relancer la politique américaine dans la région»..

Après les tragédies, vient le temps des merveilleuses occasions. Auschwitz ? Une merveilleuse occasion pour le prince Harry, troisième prétendant au trône d’Angleterre, de se déguiser en nazi. Le 11 septembre 2001? Une merveilleuse occasion d’aller répandre la bonne parole de paix et de pardon aux Américains pour Thich Nhât Hanh. Le vieux Patriarche Thich Huyen Quang de l’Eglise Bouddhique Unifiée du Vietnam se meurt ? Une autre merveilleuse occasion pour le même Thich Nhât Hanh d’aller au Viêt-Nam lui planter un poignard dans le dos. Je suis sûr qu’avec un peu de bonne volonté, nous allons trouver de nombreuses et merveilleuses occasions en cette belle et bonne année 2005. 

Bui Xuan Quang