VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves/dernières

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos numéro 30 - 15 mai 2005

 

Le sens de l'existence



Dans une société libre, le combat pour la vérité et la justice apparaît comme un effort incessant et vain, un vrai mythe de Sisyphe, si bien que beaucoup le considèrent comme inutile. Ils perdent alors toute volonté et abandonnent automatiquement leurs droits, ne demandant que leur tranquillité personnelle et ne s’intéressant plus aux problèmes collectifs, alors que c’est justement par un effort tenace que nous pourrons préserver la très précieuse valeur de l’humanité et l’embellir. Connaissant l’imperfection de la nature humaine, nous savons que nous ne pouvons pas attendre de chacun qu’il devienne vertueux, mais que nous devons insister sur les qualités de l’homme vertueux afin d’attirer tout le monde, y compris nous-mêmes, sans arrêt vers cet objectif. Bien que la raison humaine soit également imparfaite, et que personne ne puisse prétendre détenir la vérité absolue, cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas, à l’origine, quelque chose en ce monde proche de la vérité, ni de convictions solides. L’ouverture d’esprit et la plus tenace détermination ne sont pas contradictoires mais complémentaires.


Je ne me souviens plus qui a dit les paroles suivantes : « Le prétendu progrès n’est que le changement de certaines sortes d’ennuis en de nouveaux ». Evidemment, sans la liberté de pensée et d’expression, la société rencontre beaucoup d’ennuis. Avec la liberté de pensée et d’expression, elle en affronte aussi, mais ils sont différents. Mais le fait que les citoyens soient désormais protégés contre le risque mortel que leur faisaient courir leurs paroles auparavant est déjà un cadeau du ciel, sans compter les autres 

avantages que donne la liberté de pensée et d’expression. Elle garantit la sérénité 
de l’homme, l’utilisation libre de la raison, et la richesse incomparable du monde 
psychologique. De même que le soleil brille pour les gens honnêtes, autant que pour les gens malhonnêtes, la liberté de pensée et d’expression donne le droit d’émettre de bonnes opinions et des mauvaises, et cette liberté ne peut pas garantir la victoire de la vérité et de la vertu, et encore moins leur victoire éternelle. C’est grâce à ces libertés que nous avons obtenu les conditions favorables à nos efforts. La victoire de la vérité et de la vertu se trouve dans la poursuite d’efforts incessants. Un système est comme une scène, où la pièce est jouée par nous autres humains. Quel inconvénient y a-t-il à faire des efforts incessants ? Au lieu de prouver l’absurdité de l’existence humaine, ces efforts n’illustrent-ils pas plutôt le vrai sens de l’existence ? Pour toutes ces raisons, je ne crois pas que la vie dans une société libre puisse jamais manquer de sel. (**)


Hu Ping

philosophe et dissident chinois, rédacteur en chef de China Spring (New York) 

(*) titre DLR

(**) extrait de Chine, à quand la démocratie ? Les illusions de la modernisation (éditions de l’Aube, 2004) de Hu Ping, traduction de Marie Holzman


Bui Xuan Quang