VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos numéro 3 - 05 décembre 2000

La lettre du 1er décembre 2000

(le voyage du Président Bill Clinton) 

Amis de Viêt-Nam infos, veuillez trouver dans cette lettre quelques informations sur le voyage du président américain Bill Clinton au Viêt-Nam.

L'accueil que réserve le peuple vietnamien au couple présidentiel américain, au Nord comme au Sud, est plus que chaleureux. " Les débordements populaires spontanés pour la visite de Clinton, premier président américain à venir ici depuis la fin de la guerre , a pris les dirigeants du régime communiste complètement par surprise. Hillary Clinton, elle aussi a dû être protégée d'une foule en délire et d'une forêt de mains tendues, par les agents de sécurité, alors qu'elle visitait le marché de la soie dans la vieille ville de Hanoi " (Lê Thanh Long AFP, 17 novembre 2000). 

Le président américain, lui, a joué le jeu jusqu'au bout. " Tous les journaux officiels vietnamiens ont passé sous silence samedi les remarques de Bill Clinton sur la situation des droits de l'homme et de la liberté religieuse au Vietnam dans son discours à l'université de Hanoi, vendredi. "(AFP 18 novembre 2000). Bill Clinton :" Notre expérience nous a appris que garantir le droit à l'exercice de la religion et le droit à la dissidence politique ne menace pas la stabilité d'une société ". Et encore Bill Clinton (à Ho Chi Minh ville) : " Personne ne devrait nier au peuple vietnamien la possibilité de vivre mieux…la croissance du Vietnam s'accélèrera encore davantage lorsque votre économie deviendra plus ouverte et que l'Etat de Droit se développera ". Sur le chemin du retour, le président n'a pas hésité à déclarer à la chaîne CNN que selon lui, " la tendance vers la liberté est virtuellement irréversible".

Notons quelques analyses " à chaud " : " La visite de Bill Clinton a mis en lumière les divisions au sein du régime communiste entre les réformateurs favorables à l'économie de marché et les conservateurs qui souhaitent le maintien du contrôle de l'Etat " (Steve Kirby AFP 20 nov 2000) - " L'accueil enthousiaste réservé au président américain Bill Clinton par la population vietnamienne pendant les trois jours de sa visite au Vietnam est un avertissement pour le régime communiste "(Philippe Perdreau AFP 20 nov 2000).

Bien sûr, M. Lê Kha Phiêu, chef du PCV ne veut rien savoir de l'enthousiasme du peuple pour la visite du président américain : " pour nous le passé est la source, le fondement, la force du présent et de l'avenir. La guerre que vous appelez la guerre du Vietnam est baptisée par nous la résistance à l'agression américaine pour le salut national ".

Nguyên Thiêt Son, directeur du Centre d'études nord américaines de Hanoi, a bien résumé le sentiment des maîtres du PCV : " le paradis est loin et la Chine est tout près ".

Le président Bill Clinton a préféré laisser les deux journalistes de Radio Free Asia " à la maison ", il n'a pas non plus rendu visite au vénérable Thich Quang Dô de l'Eglise Bouddhique Unifiée, mais son message pour la liberté d'opinion et de croyance est largement reçu chez les Vietnamiens malgré une traduction tronquée. Notons que Mme Loretta Sanchez, députée, a rendu visite à quatre figures de l'opposition au Nord : Le général Trân Dô, MM. Hoang Minh Chinh, Nguyên Thanh Giang, Pham Quê Duong.

Le décalage entre le PCV et le peuple vietnamien est révélé au grand jour par la visite du président américain ; d'un côté, c'est la crispation, la langue de bois d'une autre époque, de l'autre l'enthousiasme d'une population jeune et pleine de vie qui semble n'être plus sous le contrôle idéologique du parti communiste. Plus que jamais, l'expression évolution pacifique prend tout son sens.

Pour terminer, un journaliste d'un grand quotidien du soir qualifie de " trempettes " les bains de foules du président Clinton.. C'est vrai que l'économie bulldozer des américains nous gêne, c'est vrai que l'Amérique pollue l'atmosphère, c'est vrai que leur hamburger n'est pas un modèle de la bonne cuisine mais, quand arrêterons-nous de vouloir terrasser le géant américain par des contorsions de vocabulaire et plus grave, par de la mauvaise information ?

Merci et à bientôt

Viet-Nam infos