VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos numéro 4 - 15 janvier 2001

Le croquemitaine  du XXIe siècle

Le 17 novembre dernier, juste au début du voyage du président Bill Clinton au Viêt-Nam, le parlement européen demande officiellement au gouvernement vietnamien de respecter les libertés d'opinion et de croyance, de libérer les prisonniers, de lever l'assignation à résidence du vénérable Thich Huyên Quang, l'un des dirigeants de l'Eglise Bouddhique Unifiée (EBUV). Une résolution prise sans doute pour la forme, ou pour ne pas être en retard dans ce domaine par rapport aux Etats-Unis, mais ne dit-on pas que, quand c'est déjà très tard, il vaut mieux tard que jamais? 

Les Reporters Sans Frontières, dont la vigilance et le sérieux ne sont plus à démontrer, dénoncent dans une lettre datée du 27 novembre 2000 envoyée à M. Charles Josselin, ministre délégué à la Coopération et à la Francophonie (une autre lettre a été envoyée à M. Boutros Boutros Ghali, secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie) lui demandant d'expliquer comment la France peut justifier l'aide qu'elle accorde à deux journaux, le Courrier du Vietnam et Le Rénovateur, organes de propagande respectivement du gouvernement de Ha Nôi et de celui du Laos. 

Suite à l'action des Reporters sans Frontières, M. Michel Pelchat, sénateur de l'Essonne (et président du Comité français pour la démocratie au Vietnam) a écrit le 19 décembre 2000 aux deux responsables de la Francophonie, MM. Charles Josselin et Boutros Boutros Ghali, mais aussi à M. Hubert Védrine, ministre des Affaires étrangères et à M. Chirac, le président de la République, pour leur signaler "la situation contradictoire avec les valeurs que la France prétend toutes défendre". Sur ce sujet, lors d'un colloque organisé par lui-même au Sénat le 13 décembre 2000, "Quel pouvoir au Viêtnam pour le XXIe siècle", Michel Pelchat a exprimé sans détour le fond de sa pensée :"la France devrait avoir un comportement clair et sans concessions vis-à-vis des dictatures".

Le IXe Congrès du Parti communiste vietnamien est un sujet important, certes. Mais il nous apparaît que l'histoire échappe aux dirigeants communistes. Eux qui ont su manipuler l'information pendant un demi-siècle courent désormais après les événements. Malgré une langue de bois de qualité "supérieure", Lê Kha Phiêu, le secrétaire général, tente sournoisement de se fabriquer une image de personnage modéré pour faire la transition avec le XXIe siècle (des conseillers suprêmes du Parti ont critiqué la direction de Phiêu : elle est trop molle, disaient-ils!). Laissons les loups (termes du poète Nguyên Chi Thiên) se déchirer entre eux. Les images offertes par les jeunes Vietnamiens du Nord et du Sud accueillant les Clinton prouvent que l'histoire s'écrit avec des êtres humains.

La communauté vietnamienne hors du Viêt-Nam voit, quant à elle, le siècle arriver avec plaisir et même une pointe d'euphorie. Un prêtre catholique résiste avec grande détermination aux pressions des autorités communistes dans un petit village de Huê; avec l'aide de l'Internet, un groupe de jeunes Vietnamiens d'Australie a recueilli, en l'espace de deux semaines seulement, 17 000 signatures pour le soutenir.

Ce nombre impressionnant de signatures a déclenché dans le pays même d'autres actions d'envergure qui ne sont pas sans inspirer des craintes au régime (voir en dernière page). Cette communauté à laquelle on a souvent reproché de ramer dans le vide, a, ces derniers jours, la sensation grandissante de pouvoir agir directement sur l'actualité politique brûlante du pays. On a brandi l'Internet devant le PCV comme un croquemitaine. Et s'il existe vraiment, ce croquemitaine?

En pareil cas, nous pouvons vous souhaiter, le cœur léger, une très bonne année 2001.

Viet-Nam infos