VIET NAM infos
 
         
     
 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos numéro 5 - 15 mars 2001

Thèmes et humeurs

Un congrès de tous les retards Avant chaque congrès du Parti communiste, le pays entre en léthargie, dans l'attente des décisions des tout-puissants du Comité central. Tout tourne autour de la contestation pour le pouvoir au sommet. Le peuple attend ce qui sort du chapeau. Le même rituel se reproduit pour ainsi dire cette fois-ci. Les luttes pour la distribution des places sont tout aussi dures. On peut croire ou non les bruits de couloirs, qui paraissent être un peu plus nombreux. Les agences de presse transmettent honnêtement les "nouvelles" sans aucune précision sur leurs sources. Dans ces cas-là, les dépêches ne sont que ce qu'elles sont. Elles n'engagent personne. Nous n' allons pas vous annoncer la chute ou la victoire de Lê Kha Phiêu, le premier secrétaire actuel du Parti. De même pour Phan Van Khai, premier ministre. Qui sont-ils réellement? Des interlocuteurs pour des chefs de gouvernements ou d'Etats, qui souhaiteraient améliorer l'économie de leurs pays ? Mais pour le peuple vietnamien, ces personnalités politiques de premier plan ne représentent en fin de compte pas grand chose. Ont-ils le pouvoir de changer le pays? De sortir le Parti communiste vietnamien des ornières dans lesquelles il s'est embourbé depuis sa victoire de 1975? Ils ont hérité d'un système désuet d'un autre temps. Pensez-vous, mesdames, messieurs, que de par sa Constitution (article 4), le Parti communiste a le droit de régner à vie? Sommes-nous au 21e siècle ?

C'est presque le même rituel que les autres fois. Le presque est important ici. Car, contrairement à l'habitude, le pays est entré en effervescence. Regardez : l'Eglise Bouddhique Unifiée propose un plan en 8 points pour démocratiser le pays. Grand événement. Il n'y a plus de frontière entre la liberté religieuse et la liberté tout court. Un simple curé d'un village perdu de Hué, le P. Nguyên Van Ly, propose la dissolution du Parti communiste, l'annulation du fameux article 4 de la Constitution, et les autorités se contentent de l'isoler dans sa paroisse, de le calomnier par la voix des hauts parleurs et de la presse! Dix-sept personnalités communistes et dissidents du Nord signent une pétition demandant la liberté pour deux des leurs, Ha Si Phu et Mai Thai Linh. Fait nouveau et significatif. Sur les plateaux du Centre, 20 000 montagnards manifestent de façon pacifique pour demander le retour de leurs terres ancestrales et l'autonomie. L'armée a dû intervenir avec des hélicoptères. Dernière décision importante des autorités communistes : arrêter le 17 mars à 5h du matin M. Lê Quang Liêm, le chef de l'Eglise Bouddhique Hoa Hao, âgé de 82 ans.

Croyez-vous que Khai ou Phiêu, ou un de leurs congénères, pourrait faire avancer le pays qui montre des signes de désobéissance évidents, sans rien toucher au fondement même du système communiste actuel ?

Viet-Nam infos