VIET NAM infos
 
         
     

 
 
 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Édito

 

Archives

 

Thèmes et humeurs

Dossiers

économie/politique

culture/société

brèves/dernières

Documentation

 

Contacts

 

Liens

 

 

 

 
 
 

 

 

Archives - Thèmes et humeurs

VIET NAM infos - décembre 2013

 

Une belle voix dans la nuit : Huynh Thuc Vy


 


Par Bui Xuân Quang

Bien entendu, la mort du général Giap était attendue depuis quelques années, les spécialistes autant que les professionnels de l’information ont leur dossier déjà tout préparé. Et la mort finit par rattraper le vieil homme, au moment où, probablement, rien ne le retient plus à la vie. On a assisté depuis une dizaine de jours à un concert de déclarations et d’analyses par des personnalités ou des personnes ultra qualifiées sur la question vietnamienne. Tout cela est bien convenu malgré tout. Je ne parle pas d’hommes politiques dont les discours, courts ou longs, sont rédigés par de belles plumes aux ordres de leurs employeurs. Notre ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, a fait un peu scandale chez des militants vietnamiens pour la liberté et les droits de l’homme en donnant à son général Giap le titre de grand patriote, mais pour un Français qui se respecte, un ministre des AE ne dit pas ce qu’il pense et on n’a pas à s’attarder sur ses envolées lyriques. Pas tout à fait en tout cas. M. Giscard d’Estaing n’avait-il pas bien parlé d’un phare de la pensée universelle qui s’était éteint avec le départ définitif de Mao. Bien sûr, comparer le petit livre rouge à un phare de la pensée universelle était un peu gros, mais décerner la médaille du patriotisme vietnamien n’est pas tout à fait le rôle d’un représentant de commerce.

L’article, longuement réfléchi, du colonel Bui Tin, ancien proche du général Giap est fort intéressant (Blog Bui Tin chez VOA). Car M. Bui Tin était un proche du « héros de Dien Bien Phu », et il a été déçu par le renoncement de Giap et par sa vie qui manquait totalement d’héroïsme. Quel héros national (et mondial) aurait-il accepté de passer du poste de Ministre de la Défense à celui du planning familial ? D’un poste digne de son rang à un poste visiblement beaucoup moins digne. Prenons quelqu’un de plus proche de vous et moi. M. Chevènement, par exemple ?

Les vrais soldats respectent toujours leurs adversaires, surtout si ces derniers sortent vainqueurs. C’est ce qui s’était passé avec les soldats français et américains. Mais comment les communistes vietnamiens se sont-ils comportés avec les vaincus de Diên Biên Phu ? Avec leurs ennemis vietnamiens du Sud ? Avec les contestataires dans leurs propres rangs ? Les héros ne manquent pas au Vietnam, des intellectuels du Nord, des militaires du Sud, et maintenant des militants farouches pour la liberté. Face à eux le héros de Diên Biên Phu a été réduit juste à l’image d’un chef de guerre vainqueur.
Le peuple vietnamien pleure la mort du général Giap ? Dans un pays de dictature totalitaire, les pleurs officiels des peuples ne comptent pas.

Grâce à Internet, de belles voix sont parvenues jusqu’à nous. La plus belle d’entre toutes, c’est celle d’une jeune femme, Huynh Thuc Vy.

Comme Huynh Thuc Vy, nous ne faisons pas le procès du Général Giap, mais ceux qui ont laissé le Vietnam dans l’état actuel de délabrement moral, culturel, et social, ne peuvent nullement prétendre au titre de patriote et de héros. Pas d’autres titres pour ceux qui détiennent le pouvoir au Vietnam actuellement, que la qualification de prédateurs de la Liberté et d’ennemis du peuple vietnamien, de l’humanité même.
BXQ Paris 14 octobre 2013

Bui Xuan Quang


économie/

politique

 

 

OMC

 

ASEAN

 

Brèves

 

Paysans : un premier succès

 

Le Parti pur le Progrès du Viêt-Nam

 

Ly Tông victime de la diplomatie thaïlandaise

 

 dossier

 

 

Le Bloc 8406

 

Le rapport de la Commission des droits de l’homme du Parti conservateur de la Grande-Bretagne

 

 

Actualité

 

 

Le Vénérable Thich Quang Dô, lauréat du prix Rafto

 

 

Réactions du pouvoir communiste face au mouvement démocratique

 

 

 

Soutenez AFVE.